Communauté de
Sainte-Edwidge


COORDONNÉES

1399, ch. Favreau
Sainte-Edwidge, QC
J0B 2R0


HISTORIQUE

À partir de 1862, le territoire de Clifton, est une mission pour les pasteurs de Compton qui se rendent, une fois par mois, souvent dans des conditions difficiles, célébrer la messe dans des maisons privées. Les autres dimanches les colons se rendent à la messe à Compton souvent à pied, où on loue leur assiduité. En 1864, une première requête, avec 45 signatures, demandant une paroisse est envoyée par l’abbé Gendreau, à Mgr Larocque, évêque de St-Hyacinthe.

Érection canonique de la paroisse le 27 mars 1865. L’évêque a accepté en même temps que la paroisse le choix d’un  terrain assez central pour la construction d’une chapelle. Le vicaire général Mgr Moreau choisit comme vocable Saintete-Hedwidge  − qu’on épellera plus tard Edwidge. En juillet 1873, on décide de construire un presbytère et on accueillera le premier curé résident en octobre de la même année, Azarie Desnoyers ‘missionnaire’ à Clifton de 1864-1866. En 1874, création du diocèse de Sherbrooke, auquel appartiendra ensuite Sainte-Edwidge.

Époque de la chapelle (1865-1885) et construction de l’église en 1885

Dès l’été 1865, une chapelle, située près du site actuel de l’église,  est prête et en janvier 1866 on élit 3 marguilliers  et la première vente de bancs  a lieu au printemps. De 1865 à 1885, les paroissiens, toujours après discussion en assemblée – comme les décisions antérieures – décident de se doter d’un cimetière, bénit en 1867, d’un chemin de croix  (1868), et d’une école (1860).
Comme la population augmente sans cesse, la majorité décide de construire une église, autorisation qui sera accordée après étude par le diocèse. Le site actuel, près de l’ancienne chapelle, est retenu, parce que plus central que les autres proposés. Les Edwidgeois ont fêté en 1985 le centenaire de l’église par une année de célébrations diverses.

Le curé Morache (curé de 1886- 1920)

Ses longues années comme curé (34 ans) méritent d’être signalées car le curé Morache, fut un bâtisseur : cloche en 1895, immense presbytère en 1909, plantation d’arbres, orgue Casavant en 1916, charnier en 1919. Il exerça un leadership certain sur la paroisse et les paroissiens, s’occupant de tous, en particulier des jeunes, dont il s’intéressait à l’instruction, même des filles. En 13 ans,  la paroisse donna cinq prêtres. 

De 1920 à 1968 : Sainte-Edwidge fut une paroisse autonome florissante dirigée par un curé résident, jusqu’en 1962. À titre d’exemple, notons qu’en 1911, il y eut  141 confirmés, de 7 à 13 ans.

De 1962  à aujourd’hui :

  • Période de transition : En 1962, Jean Cauchon est nommé curé. En 1968, il devient également curé de St-Herménégilde. Après la démolition du presbytère, il s’aménage un coin de la sacristie comme résidence. Après lui, les curés Daniel Gilbert, André Giroux et Louis-Paul Préfontaine, assumant les deux cures ne résideront plus à Sainte-Edwidge mais à Saint-Herménégilde.
  • Dans les années 80, on parle de regroupements pastoraux dans le diocèse. Notre pasteur, Louis-Paul Préfontaine, mène une consultation à l’instigation du diocèse et les paroissiens acceptent de se joindre à la nouvelle Unité formée avec Saint-Herménégilde et Saint-Edmond de Coaticook.
  • Dans l’Unité Notre-Dame, puis la paroisse Notre-Dame-de-l’Unité
    Quelques années plus tard, lors d’une nouvelle consultation menée par le Conseil de pastorale, les paroissiens choisissent majoritairement de joindre plutôt l’Unité Notre-Dame; leur adhésion fut acceptée en 1997 par l’Unité et son pasteur Donald Lapointe. Après six ans avec Donald Lapointe et six ans avec André Giroux comme pasteur, Sainte-Edwidge est maintenant depuis 2010 l’un des six secteurs de la paroisse unifiée de Notre-Dame-de-l’Unité, unification réalisée  par le curé Daniel Gilbert. 



RESPONSABLES ET COMITÉS

  • Comité de gestion: Michel Marion, prés. Vicky Michaud, Valérie Lachance, Paul Viens, Dominic Scalabrini, Sylvain Grégoire, Denis Lafontaine,
  • Équipe d’animation communautaire: Aurélie Caldwell, Lorraine Lanciaux, Michel Marion, Manon Scalabrini.
  • Liturgie : Aurélie Caldwell, Lorraine Lanciaux, Louise Marion, Manon Scalabrini
  • Orgue  et chorale : Aurélie Caldwell et Manon Scalabrini.
  • Visite aux personnes malades : Nicole Pinsonneault,
  • Préparation au baptême :  Stéphanie Cotnoir, Geneviève Desrosiers,
  • Préparation aux funérailles : Aurélie Caldwell, Lise Désorcy, Manon Scalabrini
  • Préparation au mariage : à suivre
  • Catéchèse : Thérèse Chouinard
  • Intégration des nouveaux arrivants : Louise D. Marion, Sylvain Grégoire,



SERVICES OFFERTS

  • Visite aux malades,
  • Accompagnement pour les personnes seules ou endeuillées.
  • Accompagnement de nos ainé(e)s.


CVA

La communauté  doit administrer un budget de 37 000 $.  Pour y arriver, elle organise plusieurs activités dont la contribution volontaire annuelle, le souper paroissial, le tournoi de hockey, le tournoi de balle et une participation au festival de la vallée de la Coaticook.



CIMETIÈRE

Le cimetière est situé derrière l’église.